Testostérone et calvitie: attention aux excès d’hormones

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



La calvitie est une pathologie dont souffrent beaucoup d’hommes, surtout à partir d’un certain âge.

Testostérone et calvitie: attention aux excès d'hormones

Des chercheurs ont pu démontrer que, si la calvitie est provoquée par différentes causes, il faut toutefois noter qu’un déterminisme génétique existe.

En premier lieu, il semble que le taux d’hormones et notamment de la testostérone soit la cause majeure.

Le rôle de la testostérone : attention aux excès d’hormones

Le rôle de la testostérone chez les hommes est mal connu.

Cette hormone sexuelle masculine qui stimule la croissance des poils, tout comme celle des cheveux.

Il s’agit d’une hormone sexuelle propre à l’homme.

Elle est produite par les testicules et permet la croissance des organes sexuels mais aussi le développement des muscles.

Les femmes possèdent aussi de la testostérone dans leur corps, mais beaucoup moins que les hommes.

En vérité, les femmes ont deux fois moins de testostérone.

Par ailleurs, la testostérone sert à produire du sperme, participe aux fonctions érectiles, régule le comportement et sert aussi à maîtriser son stress.

Une calvitie très répandue

À partir de trente ans, mais surtout cinquante, la calvitie touche de nombreux hommes en France et dans le monde.

Les individus perdent leurs cheveux, partiellement ou totalement. Cela commence généralement par le front mais aussi les tempes. Par la suite, les cheveux tombent sur l’ensemble de la tête.

Les femmes peuvent aussi souffrir d’alopécie, mais chez ces dernières une localisation de la chute des cheveux est beaucoup plus rare.

Comment agit la testostérone sur les cheveux ?

Des études ont montré que la testostérone participe à l’alopécie. Un mécanisme d’atrophie des follicules survient.

Dès lors les cheveux tombent, remplacés rapidement par de nouveaux cheveux. C’est pourquoi le cycle de remplacement des cheveux est accru.

Toutefois, les jeunes cheveux, fins et clairs, qui peuvent mettre du temps à pousser, donnent l’impression qu’aucun cheveu n’est présent sur le crâne.

Vu de loin, on aurait tendance à penser que les cheveux ne sont pas présents. Dans la plupart des cas il n’en est rien.

Ces derniers ne sont juste pas arrivés à maturité et donc moins épais.

D’autres causes de la chute des cheveux

Bien d’autres causes sont probables et provoquent une calvitie.

Si une cause hormonale peut engendrer une chute des cheveux, il peut aussi exister des causes génétiques.

Le stress, l’hygiène de vie, l’alimentation et les produits utilisés comme les shampoings, les gels et les laques sont autant d’autres causes possibles risquant de diminuer la densité des cheveux.

Il semble d’ailleurs, que manger trop de sucre ou boire régulièrement de l’alcool aurait une incidence significative sur la chute des cheveux.

A contrario, manger des aliments contenant du zinc, mais aussi des vitamines B6 ou des vitamines E aurait des effets bénéfiques sur la chevelure.

Notons ici que le stress est un ennemi redoutable.

En plus de faciliter l’apparition de certaines maladies, il peut provoquer une calvitie soudaine.

D’autres facteurs comme se coiffer les cheveux avec un peigne mais aussi la pollution, les produits chimiques ou encore le froid agressent au quotidien vos cheveux.

Enfin, certains médicaments risquent de porter atteinte à l’intégrité de vos cheveux.


Lisez aussi:

Quelles vitamines et quels minéraux pour lutter contre la calvitie ?